Les bébés ont la “Major Key”

Asahd Khaled, fils du très prolifique utopiste DJ Khaled, a 8 mois et est producteur exécutif du dernier album de son père. Il réunit sur cet opus, qui sent bon le cognac D’Ussé et le monoï pailleté, des grands noms de l’industrie pop, hip hop et dancehall tels Rihanna, Sizzla, Jay-Z, Nas pour ne citer qu’eux.

Exploitation infantile? Coup de pub ? Stratégie marketing?
Que nenni, mon ami. Enfin, pas seulement j’entends.
Khaled est en réalité un visionnaire. Un des “happy fews” qui a compris où se trouvait le vrai pouvoir, le vrai savoir.

Les bébés ont la “Major Key”.

le piège c'est de grandir - KARRDR
(et celui là a d’ailleurs déjà accompli le rêve de toute ta vie)

Ils ont tout compris. D’où viendraient donc ces supers-pouvoirs te demandes-tu?

Il s’avère que nous les avons tous possédés un jour. Durant une période très courte nous avons touché du doigt, un instant, à la perfection, la réussite, le bonheur sans prix et sans labeur.  Le Succès avec un grand S.

En étant un peu attentif, on retrouve beaucoup d’illustrations de cette vérité dans nos religions, mythes, légendes, ainsi que dans l’actualité :

  • Adam et Eve. Au départ : mental d’un bébé de six mois. A poils. Aucune connaissance sur quoi que ce soit. Aucun questionnement juste un émerveillement constant, une âme pure, des fruits et légumes bio. Leur faute? Attraper le seul objet que Papa avait mis au dessus de la table, justement pour les protéger. La punition? Grandir.  VLAN ! Adam, trouve-toi un job ! VLAN ! Eve? Je te présente ta nouvelle amie, la puberté, et avec elle, les règles douloureuses qui ne s’interrompront que lorsque ton bas ventre abritera un corps étranger mutant qui t’étripera littéralement pour sortir. Bienvenue chez les grands.
  • Notre bon vieux Prince Siddhartha, plus tard et plus loin, en Inde, cherchant la sagesse et l’éveil, tente toutes les formes d’ascétisme et autres délires sadomasochistes de grève de la faim contorsionnistes possibles mais finit par trouver son illumination et devient Bouddha, après avoir simplement pris un bon bain et avalé un bol de bouillie apporté par une villageoise particulièrement maternelle…
  • Le Président actuel des Etats-Unis apprécierait uriner sur les gentilles dames qui lui changent sa couche. 

La sagesse Pampers

Mon fils a eu un an cette semaine et je veux partager avec toi les leçons que m’a inculquées ce grand sage en couches Pampers.

  • Mets de la crème.

Cela semble anodin comme ça mais tiens-le toi pour dit. Plus on grandit, moins on prend soin du plus grand organe de notre corps : notre épiderme. Et loin de moi l’envie de faire la blogueuse mode qui te vendrait les bienfaits d’une l’huile iridescente à la figue de Barbarie. Non, je te parle juste de la différence que fait, au quotidien, une peau qui ne démange pas, ne marque pas, n’attriste pas. On dit qu’une peau douce est une “vraie peau de bébé” : sais-tu pourquoi? Parce que s’occuper d’un bébé signifie littéralement l’enduire des onguents les plus onctueux possibles à chaque fois qu’il pisse ! A chaque changement de couche, de bavoir humide, une couche de crème. Être ainsi constamment lubrifié est un vrai mode de vie qui permet de laisser littéralement glisser sur soi les problèmes.

Il ne s’agit plus seulement de la santé de la peau. Mettre de la crème c’est faire face à l’étau étroit que forme le cuir de tes derniers escarpins mais aussi avoir de jolies mains à admirer pendant un meeting particulièrement inintéressant. Tu t’es déjà regardé dans le miroir en te disant que tu n’étais qu’une triste merde à eczéma? Une bonne crème, un massage circulaire : amour de soi et bien être restaurés.

  • Bois ta nourriture.

Avant un an, un bébé a plus longtemps bu ses nutriments qu’il ne les aura mâchés. La faute aux dents qui prennent leur temps. Compare ce fait maintenant avec ton feed instagram. Oui, celui là même où tu as au moins un de tes contacts qui, l’été approchant, te parles de sa cure de smoothies purgatifs kale-ananas-protéines pissenlit tigré. Les mecs qui poussent de la fonte boivent des shakes, les filles qui posent en string boivent des thés, tout le monde veut boire au lieu de manger. Parce que ça marche. Après un grand verre d’eau comme après un smoothie plein de bonne choses, on se sent bien, vifs, focus. 

Jusqu’à ce qu’on se fasse de nouveau happer par les tentacules de l’âge adulte et de la société a.k.a la sensation de vide, sentimental et littéral, qui nous pousse à commander une pizza. Un bébé, lui n’a pas ce problème. Une fois son biberon sifflé, il bave de contentement et s’endort avec un sentiment d’accomplissement.

  • Fais la sieste.

Que dis-je. Les siestes. Un bébé ne s’attarde pas sur ce détail bien encombrant qu’est la fatigue. Il exige plus ou moins fermement d’être bercé/placé dans une position confortable et s’endort. Cinq minutes ou deux heures. Il s’accorde le droit de dormir quand il le souhaite et n’en est que plus efficace dans la gestion de son quotidien. Difficile à appliquer pour nous, pauvres disciples soumis à d’autres régimes totalitaristes comme le travail ou les responsabilités, mais il me semble que cette règle devrait rester un objectif à atteindre, un précepte à appliquer. Des professionnels de la santé considèrent même que faire la sieste est une preuve de maturité. Les bébés sont nos anciens. Il est plus que temps de le reconnaître.

  • Ne t’embarrasse pas des codes de la société.

Le bien-vivre, la politesse : tant de béquilles qui ne sont que les entraves à notre bonheur. As-tu déjà rencontré le bébé d’une amie ou d’une vague connaissance? As-tu déjà senti posé sur toi son regard perplexe, interrogateur ou même complètement inintéressé? Car, à part si tu présentes une particularité offrant un divertissement comme une paire de lunettes, un nez particulièrement voluptueux, de l’acné virulent ou des cheveux qui permettraient à la fois de se déplacer comme Tarzan ou de cacher le reste d’un biscuit, le bébé saura immédiatement que tu n’es d’absolument aucun intérêt pour lui et se tournera avec dédain vers son unité parentale afin d’essayer comprendre leur stupidité.

Le bébé ne gaspille AUCUNE once de son énergie à faire ami-ami-comme-il-est-joli-comme-il-est-poli. Le bébé s’en fout.

Même entre eux, les bébé se savent. As-tu déjà vu des bébés jouer ensemble? Mensonges. Tu as peut-être vu deux bébés assis côte-à-côte entreprenant deux projets complètement différents en utilisant des outils similaires. Ils peuvent à la limite, échanger un regard ou une onomatopées pour s’informer de leurs intentions mutuelles, et si, par un heureux hasard, ils se lancent dans une mission commune, l’intérêt qu’ils entretiennent l’un pour l’autre s’arrêtera à la minute où leur objectif sera atteint. Les bébés n’ont pas le temps.

  • Émerveille-toi de tout.

La joie d’un bébé qui découvre la pluie, la neige, le soleil, un bout de papier cadeau est immensément plus grande que celle que ressent l’adulte, lorsqu’il/elle reçoit le fameux texto qui annule la soirée précédemment programmée avec de vagues connaissances et qui lui permet enfin de rentrer finir la dernière saison de House of Cards. La beauté de la joie du bébé? S’il pleut demain, il la ressentira de nouveau !  Alors que si demain, les plans plus ou moins relous de notre adulte sont encore une fois annulés à la dernière minute, il/elle finira par se demander si personne ne l’aime, s’il/elle va finir ses jours seul et si c’est parce qu’il/elle n’est plus drôle du tout et qu’il/elle est plus à la mode.

Mon fils vient d’avoir un an et je sais que bientôt cette sagesse lui sera enlevée.

Je prie que ces quelques préceptes restent à jamais gravés sur le papier numérique (sur le Cloud quoi) afin que les générations futures puissent y avoir accès et qui sait? Qu’ils écoutent enfin leur bébés-sages, avant qu’il ne soit trop tard.

Tiny Hands Trump [OC]