L’appel du 18 Juin: Yeezus, résistance sonore et étincelles

Mon article aurait aussi pu s’intituler « Kanye West, la place du bourgeois dans la lutte ethno-sociale » ou « Kanye West, le prophète mal aimé ». C’est l’histoire d’un mec qui vient de Chicago, une ville où si les fusils étaient des pinceaux, il y aurait des toiles de maîtres partout. Kanye est profondément resté le même, de l’inconnu qui disait à qui voulait l’entendre qu’il serait connu, à celui qui a brutalement affirmé à la télévision américaine que, le président Georges W. Bush n’en avait rien à faire de la population Noire Américaine après le passage du cyclone Katrina sur la Nouvelle-Orléans. J’ai choisi de revenir plus particulièrement sur l’album Yeezus parce que nous sommes aujourd’hui le 18 juin. La date à laquelle le Général de Gaulle appela à la résistance contre le régime nazi et que ce jour coïncide avec la sortie de cet album, qui est un appel au minimalisme et à la résistance artistique.

 

Kanye West Yeezus tour

 

YEEZUS est une contraction entre “Yeezy”, un des surnoms de Kanye West et Jésus, ça tombe bien on est dimanche. Jésus et Kanye ont une histoire en commun et plutôt que d’en parler de façon cachée dans ses textes, il a fait pression pour que les radios puissent jouer Jesus Walks, un morceau de son premier album qui parle de… Jésus.

Yeezus, c’est un album qui m’a déçu à la première écoute car je m’attendais trop aux sonorités déjà utilisées sur ses albums précédents. Après un My Beautiful Dark And Twisted Fantasy et l’énormissime collaboration avec Jay Z sur Watch The Throne, la rupture est nette et claire. Finis les beaux samples et les envolées mélodiques ; il faudra faire avec du mécanique, du violent et une imagerie dystopique de notre réalité que l’on ne pourra pas éviter. C’est d’ailleurs pour cette raison que cet album a fini par me conquérir. Un peu comme quand 808 & Heartbreak est sorti, j’ai dû attendre deux années avant de vraiment l’écouter, avant de vraiment comprendre l’état dans lequel Kanye se trouvait quand il a écrit et pensé son album. Il y a eu un avant The College Dropout, il y a eu un après. Il y a eu un avant 808 Heartbreak, il y a eu un après (vocodeur).

Yeezus n’est pas un album que l’on mentionne quand on parle du meilleur album de Kanye West. Cet album n’a rien d’un classique (College Dropout + Graduation + My Beautiful Dark Twisted Fantasy se partagent ce statut). Yeezus est une oeuvre d’art : insolent, clivant, politique et un brin irrévérencieux. C’est un album qui regorge de petites pépites et qui continue à influencer le son Hip-Hop maintenant. Il y a eu un avant Yeezus et depuis, on peut compter les années à partir de ce point là.

[metaslider id=6823]

Appel à la controverse dans le style de la musique.

J’écoute du grime depuis 2005 donc les sonorités à l’opposé du monde codifié qu’est le Hip-Hop ne m’ont pas choqué plus que ça. Cependant comme je l’ai dit un peu plus haut, Yeezus a été une rupture claire avec My Beautiful Dark and Twisted Fantasy qui est sorti quelques années avant. Il y a quelques chose d’horrible sur cet album : dès le premier morceau On Sight, un malaise s’installe. Qu’est-ce c’est que cette sauce électro avec trois notes et de la distorsion qui sort de partout ? Les instrumentales sont mécaniques et saccadées, souvent interrompues par des moments de bonheur. J’aime beaucoup prendre l’exemple de la rose qui naît et grandit en perforant le béton pour expliquer ces moments magiques où le calme des samples rompt l’horreur dans laquelle on est plongés.  Je sais, je viens de parler d’oeuvre d’art et pourtant j’utilise des mots comme laid, horrible. L’écoute ne se fait pas sans une lutte perpétuelle.

Kanye West Yeezus colline

 

 

L’appel à lutte et à l’amour

Outre son caractère révolutionnaire et visionnaire sur son sixième album, Kanye West affirme son attitude décomplexée. New Slaves est une critique du néolibéralisme qui utilise les codes bien huilés du capitalisme à outrance : surinformation, guerrilla marketing de rue, promotion, happening. Le capitalisme est un serpent qui se mord la queue, mais c’est aussi un serpent qui tire profit de ses « ennemis ». Kanye West se pose en tant qu’ennemi de ce capitalisme qui refuse, bien qu’il ait accumulé de la richesse, de le reconnaître comme un pair.

You see it’s broke nigga racism
That’s that « Don’t touch anything in the store »
And it’s rich nigga racism
That’s that « Come in, please buy more »

Une chanson comme Blood On The Leaves pourrait avoir son propre article tellement les symboles présents sont nombreux. Un peu comme un nouveau Roméo et Juliette, l’amour impossible. C’est aussi une histoire d’amour ratée, entre les Noir(e)s et l’Amérique, entre la pauvreté et le capitalisme. D’un côté, nous avons un sample de Strange Fruit interprété par Nina Simone. Une chanson qui a été rendue populaire par la chanteuse Billie Holiday et qui décrit les injustices sociales et raciales aux Etats-Unis. Le “fruit bizarre” pend aux arbres laisse s’échapper des gouttes de sang. De l’autre côté, nous avons C-Murder et son chant de ralliement Down 4 my Niggaz. L’utilisation de ces deux chansons aux messages totalement différent a fait couler beaucoup d’encre outre-atlantique car il s’attaque aux aspects complexes de l’utilisation des mots NIGGER et NIGGA et de leur représentation dans notre psyché.

Yeezus restera pour moi un appel au minimalisme et aussi la résistance à la dichotomie d’un monde qui demande, ordonne d’être soi, en maintenant une forte pression sur la définition de nos rôles. Kanye West attire l’attention sur lui, peu importe ce qu’il fait. Le 18 juin 2013, une certaine jeunesse a entendu ce message, a été inspirée par son message : tu as une voix, fais-la entendre et cela même si c’est pénible pour ceux qui t’écoutent ou t’écouteront.

Quelques réflexions en cet an 4 après Yeezus

  • Même si le mouvement Black Lives Matter a repris le tube Alright de Kendrick Lamar, je ne peux m’empêcher de penser à l’impact qu’aurait eu Blood On the Leaves.
  • Le minimalisme prend trop de place.
  • Le dernier exemple de LaVar Ball montre qu’il existe des gens qui souhaitent se passer de grande marque au niveau du sport professionnel. Il montre aussi que pour le spectateur, c’est toujours une idée folle que de dire non à une grande marque, New Slaves.
  • Va voir ou écouter Saul Williams.
  • Si tu relies tous les e de ce texte, tu dessines un triangle. Mais chut, c’est un code illuminati.